Procès de Georges Tron : verdict attendu dans la journée pour le maire de Draveil, accusé de viols

La justice doit rendre son verdict, mercredi 17 février, dans le procès en appel de Georges Tron. L’avocat général a estimé, hier mardi 16 février, que le maire de Draveil (Essonne) avait bien exercé une emprise sur les deux employées de la commune qui l’accusent de les avoir violées. Cette notion d’emprise est au centre du dossier parce qu’il y a trois ans, en 2018, la cour d’assise a acquitté Georges Tron en estimant qu’il y avait probablement eu des relations sexuelles entre l’homme politique et les deux plaignantes, mais que celles-ci n’y étaient pas contraintes. Délibération attendue Les deux femmes ont fait appel ainsi que le parquet, d’où le procès qui se tient aujourd’hui et depuis trois semaines. Georges Tron, lui, depuis le début de l’affaire, clame son innocence et répond qu’il n’y a pas eu la moindre relation sexuelle. Il aura la parole ce matin à l’ouverture de l’audience, avant que le jury ne se retire pour délibérer. Le verdict est attendu dans la journée.