Procès Fiona : Cécile Bourgeon condamnée à 20 ans de prison

Par Valentine Arama, avec AFP
·1 min de lecture
Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf comparaissaient depuis le 1er décembre devant la cour d'assises du Rhône.
Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf comparaissaient depuis le 1er décembre devant la cour d'assises du Rhône.

La cour d'assises du Rhône a rendu son verdict. Jugés pour « violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner », Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf ont respectivement été condamnés mercredi à 20 et 18 ans de prison. La mère de la petite Fiona, disparue en mai 2013 et dont le corps n'a jamais été retrouvé, et son ex-compagnon encouraient tous deux trente ans de réclusion criminelle.

Selon le récit des deux accusés, qui s'accusent mutuellement d'avoir porté les coups mortels, le décès de la fillette, alors âgée de 5 ans, serait survenu dans la nuit du 11 au 12 mai 2013. À l'énoncé du verdict, Cécile Bourgeon, qui comparaissait libre après une condamnation à cinq ans de prison en première instance, et Berkane Makhlouf, condamné à vingt ans en 2016, n'ont pas eu de réaction visible. Ils disposent d'un délai de cinq jours pour interjeter un nouveau pourvoi en cassation.

Mardi, l'avocat général avait requis trente ans de réclusion criminelle à l'encontre des deux accusés. Le représentant du ministère public a estimé qu'il y avait « de fortes probabilités que Berkane Makhlouf ait porté les coups fatals » à Fiona, mais qu'il existait également « toutes les preuves de la complicité de Cécile Bourgeon ». Au terme de son réquisitoire, le magistrat a rappelé qu'en droit, « le complice est puni comme l'auteur principal du crime ».

Lire aussi Au procès Fiona, une Cécile Bourgeon insaisissable

« Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf ont exercé tous deux des maltra [...] Lire la suite