Procès filmés, cours criminelles… Eric Dupond-Moretti détaille sa réforme de la justice

·1 min de lecture

Audiences filmées, encadrement des enquêtes préliminaires, généralisation des cours criminelles… Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a présenté mercredi en Conseil des ministres un projet de loi visant à "restaurer la confiance de Français" dans la justice. Examiné par les députés en première lecture à partir du 17 mai, il déjà très critiqué par magistrats et avocats. Invité de Frédéric Taddeï samedi matin sur Europe 1, le ministre de la Justice a détaillé les grands axes de sa réforme. 

Des procès filmés et diffusés à la télévision

Si la réforme d'Eric Dupond-Moretti est adoptée en l'état, les audiences pourront être filmées et diffusées à la télévision. "Cela permettra à nos compatriotes qui n'ont plus confiance en la justice de mieux la connaitre et de mieux la comprendre", explique le ministre. Les procès filmés ne pourront toutefois pas être retransmis en direct. Il faudra attendre que le procès soit définitivement clos, sans possibilité d'appel, pour que les Français puissent le visionner. "Ceci est essentiel pour garantir la présomption d'innocence. Il ne faut pas qu'un procès médiatique viennent parasiter le véritable procès."

>> Retrouvez les émissions de Frédéric Taddeï tous les week-ends de 9h à 10h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"Plein de précautions" ont été prises, précise par ailleurs Eric Dupond-Moretti, notamment en terme de droit à l'image. "Si une personne ne souhaite pas que son visage soit diffusé, il sera flouté." Pour les af...


Lire la suite sur Europe1