Procès en destitution de Trump: Jamie Raskin, le procureur démocrate qui mène l'accusation

·2 min de lecture

Troisième journée du procès en destitution de Donald Trump ce jeudi 11 février. Mercredi, l'équipe des procureurs a montré des vidéos inédites de l'assaut du Capitole et présenté une chronologie précise des faits, censée prouver aux élus qu'ils avaient échappé de très peu aux émeutiers. Une accusation qui frappe fort et qui a été supervisée par l'élu démocrate Jamie Raskin, lui-même au coeur du chaos du 6 janvier.

Jamie Raskin se dit encore particulièrement choqué par l'assaut du Capitole, survenu le 6 janvier. La veille, ce représentant du 8ème district du Maryland enterrait son fils Thomas. Celui-ci s'était donné la mort quelques jours plus tôt, à l'âge de 25 ans. Pour changer les idées de sa famille endeuillée, Jamie Raskin avait décidé de faire visiter, ce 6 janvier, le Congrès à sa fille et à son gendre.

C'est donc avec eux, mais dans deux pièces séparés, que l'élu natif de Washington s'est retrouvé bloqué, à attendre les secours, lorsque les partisans de Donald Trump ont envahi les lieux. Aujourd'hui, sa fille ne veut plus remettre les pieds au Capitole, a-t-il expliqué dans un sanglot, le jour de l'ouverture du procès en destitution de l'ex-président.

► À lire aussi : Procès de Trump: les élus replongent dans l'assaut du Capitole, images choc à l'appui

Trump, « l'incitateur-en-chef d'une dangereuse insurrection »

L'émotion est au coeur de la stratégie de cet avocat diplômé de Harvard, chargé de mener l'accusation contre Donald Trump. La mission d'une vie pour l'homme de 58 ans, qui a enseigné le droit constitutionnel pendant plus de 20 ans avant de se lancer en politique.

Élu depuis 2006, d'abord au Sénat du Maryland, puis au Congrès américain, Jamie Raskin est apprécié des deux camps, loué pour sa rigueur et sa détermination. C'est seulement quelques heures après avoir été exfiltré du Capitole le 6 janvier, qu'il a rédigé l'acte d'accusation contre l'ancien président.

« Le président Trump n'a pas été le témoin innocent d'un accident. Il a abandonné son rôle de commandant-en-chef pour devenir l'incitateur-en-chef d'une dangereuse insurrection », a-t-il déclaré mercredi 10 février. Jamie Raskin, offensif, a ajouté : « Donald Trump a perpétré un immense crime contre notre Constitution et notre peuple. Il doit être condamné par le Sénat américain. »