Le procès d'Eric Raoult renvoyé après son hospitalisation

Il devait comparaître ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour des violences conjugales présumées sur sa femme, Corinne. Eric Raoult, qui a été hospitalisé ce matin, sera finalement jugé le 7 février prochain, rapporte " Europe 1 ".

" Il a eu des problèmes de santé en début de semaine, consécutifs à un AVC qu'il a eu en janvier. Les médecins ont décidé de l'hospitaliser (aujourd'hui) pour des examens ", a précisé à l'" AFP ", son avocate, Me Caroline Toby.

Selon " Europe 1 ", l'épouse de l'ancien député de Seine-Saint-Denis, qui était présente dans la salle, ne s'est pas opposée à ce renvoi.Des propos qu'Eric Raoult ne regrette pasEric Raoult est accusé de violences conjugales et de " menaces ou actes d'intimidation en vue de déterminer une victime à ne pas porter plainte ou à se rétracter ". Il aurait giflé, bousculé et insulté sa femme entre décembre 2011 et octobre 2012. Le 10 octobre dernier, il avait été placé en garde à vue, avant d'être auditionné une nouvelle fois le 16 octobre.

Depuis le début de l'affaire, le maire UMP du Raincy (93) a toujours nié avoir frappé sa femme. Il reconnaît simplement l'avoir insultée et ne semble pas avoir de remords à ce sujet. En effet, le mois dernier, alors que la journaliste Maïtena Biraben lui demandait s'il regrettait les insultes qu'il avait proférées à l'encontre de sa femme, notamment lorsqu'il lui avait demandé de " ne pas s'habiller comme une salope ", il répondait : " Non, vous savez, moi, j'ai une surcharge pondérale, je ne me m'habille pas comme un jeune homme ".

Retrouvez cet article sur elle.fr

Eric Raoult dément avoir frappé son épouse
Eric Raoult jugé le 30 novembre pour violences conjugales
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.