Procès Daval : la partie civile accuse Jonathann

Le bâtonnier Gilles-Jean Portejoie aura plaidé, vendredi 20 novembre au soir, en dernier aux assises de Haute-Saône pour porter la colère de la famille d'Alexia Daval, les Fouillot. De la colère mais également de la résignation, décrit notre journaliste Clément Jeannin depuis Vesoul. La mère d'Alexia a pu s'adresser une dernière fois à son ex-gendre et lui demander d'expliquer les vraies raisons qui l'ont conduit à massacrer son épouse puis à brûler son corps dans un bois. Peine maximale ? Finalement, vendredi 20 novembre, l'informaticien n'a fait que pleurer et demandé pardon en expliquant que "la cocotte-minute avait explosé après tant de reproches". "Tant pis Jonathann, je te souhaite un bon séjour en prison", a lâché Isabelle Fouillot. Samedi 21 novembre auront lieu la plaidoirie de la défense et les réquisitions. Le verdict sera attendu dans la foulée. Jonathann Daval encourt la réclusion criminelle à perpétuité.>> Procès Daval : les réquisitions attendues samedi dans la amtinée