Procès Daval : la mère d'Alexia confronte Jonathann

Le procès de Jonathann Daval pour le meurtre d'Alexia se poursuit à Vesoul (Haute-Saône), vendredi 20 novembre. "C'est grave ce qu'il a fait, il n'y a pas d'excuses, a admis Martine Henry, la mère de l'accusé. Mais je suis une maman. Avec mon mari et ses frères et sœurs, on sera toujours présents pour lui". La veille, elle a écouté le récit glaçant livré par son fils devant la cour. "Je l'ai étranglée pour qu'elle se taise, oui. J'ai voulu la tuer", avait-il reconnu. "C'est vraiment peu pour moi" Un crime, qui laisse pour la famille d'Alexia le sentiment d'un immense gâchis. Dans la matinée du vendredi 20 novembre, pour la première fois depuis le début de la procédure, la mère de la jeune femme a pu directement s'adresser à Jonathann. "Elle se tourne vers le box, et d'un ton presque suppliant, lui demande : 'Pourquoi tu as fait ça Jonathann ?'", relate la journaliste France Télévisions Nathalie Perez, sur place. L'accusé répond : "Je voulais fuir, je ne voulais plus de reproches". La journaliste reprend son récit : "'Mais ça méritait ça ?', lui demande la mère d'Alexia. 'C'était une dispute, je l'aimais, je l'aimais. Je suis désolé, je suis désolé pour tout', répond Jonathann. 'Seulement, c'est seulement ça que tu as à me dire ? C'est vraiment peu pour moi', lui dit-elle. Il s'assoit dans le box et ne répond toujours pas". Dans l'après-midi, la mère de Jonathann Daval sera entendue pour la première fois par la cour d'assises.