Publicité

Procès de Dani Alves pour viol: le joueur avait beaucoup bu, selon deux de ses proches

À Barcelone, ce mardi 6 février, s'est déroulée la deuxième journée du procès du footballeur Dani Alves pour viol.

Avec notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel

Dani Alves avait beaucoup bu le soir des faits. Voilà, en somme, la ligne de défense qu'a adopté son avocate en ce deuxième jour du procès pour viol du footballeur. À la barre, les amis du Brésilien ont ainsi confirmé qu'ils avaient consommé plusieurs bouteilles de vin et de whisky lors de leur dîner.

Sa femme, la mannequin espagnole Joana Sanz, a, elle aussi, indiqué qu'il était rentré ce soir-là « sentant l'alcool » et titubant dans leur chambre. Et l'un des responsables de la discothèque l'a décrit « comme s'il avait bu ou pris quelque chose », affirmant que Dani Alves « n'agissait pas normalement ».

Cette version est la cinquième de l'accusé qui, depuis un an, n'a eu de cesse de changer de récit.

De son côté, la version de la victime est la même depuis le soir de l'agression, comme l'ont confirmé les policiers déclarant ce mardi. Ils assurent que la victime était en état de choc le soir même, qu'elle ne voulait pas porter plainte par peur des répercussions, mais qu'ils l'ont finalement convaincue. « Elle disait qu'elle ne voulait pas d'argent, juste que la justice se fasse », a déclaré notamment l'un des agents.

Demain, Dani Alves conclura la dernière journée du procès avant de retourner en prison, dans l'attente de son verdict.


Lire la suite sur RFI