Procès d'Alexandre Benalla : que risque l'ancien proche d'Emmanuel Macron ?

·1 min de lecture

Alexandre Benalla face à la justice. Du lundi 13 septembre au 1er octobre 2021, l’ancien proche d’Emmanuel Macron comparait devant le tribunal correctionnel en raison de faits de violence qui lui sont reprochés. Ces « violences volontaires en réunion » auraient eu lieu lors de la fête du Travail de 2018. De plus, Alexandre Benalla est accusé d’avoir utilisé des passeports diplomatiques après avoir été limogé de ses fonctions de chargé de mission du président de la République. Le 26 décembre 2018, le journal Médiapart avait en effet révélé qu'Alexandre Benalla avait conservé son passeport diplomatique. Officiellement, Alexandre Benalla n’exerce plus de fonctions au sein de l’Elysée depuis le 1er août 2018.

C’est un article du Monde datant de 2018 qui avait dévoilé une vidéo d'Alexandre Benalla en tenue civile, en marge du défilé du 1er-Mai en 2018. Affublé d’un casque de la police, on pouvait voir l’ex-garde du corps de la présidence frapper des manifestants alors qu'il ne devait qu'observer le travail des policiers. À la suite de la publication de ce article, Alexandre Benalla avait déjà été entendu deux fois devant la commission d’enquête parlementaire. L’ancien garde du corps des stars parmi lesquelles Marion Cotillard avait par la suite réglé ses comptes avec l’Elysée.

Pour les faits qui lui sont reprochés, à savoir «violence en réunion, immixtion sans titre dans l'exercice d'une fonction publique, port d'arme, usage public et sans droit d'un insigne, violation du secret professionnel (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Isabelle Balkany sans filtre : elle dit clairement ce qu’elle pense du président Emmanuel Macron
Gérard Jugnot : son coup de gueule contre les fortunes que gagnent certains influenceurs
The Voice All Stars : que devient Stéphan Rizon, le gagnant de la saison 1 ?
VIDEO Emmanuel Macron giflé : son agresseur Damien Tarel est sorti de prison
Soprano, retour dans les années 80 : l'apparition d'un mini Emmanuel Macron fait rire les internautes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles