Procès d’une femme gourou : « je n’étais plus sa fille »

·1 min de lecture

Un an de prison avec sursis. C’est la peine requise à l’encontre d'Eliane Deschamps, jugée pour abus de faiblesse de nature sectaire par le tribunal correctionnel de Dijon. Depuis 1996, Éliane Deschamps affirme voir la Vierge Marie tous les mois. Autour d’elle, un groupe de prières baptisé "Amour et miséricorde" s’est constitué. Une communauté dont certains adeptes dénoncent l’emprise d’une femme devenue "gourou", une dizaine d'entre eux se sont constitués parties civiles. La propre fille d'Eliane Deschamps, Magali Breux, avait elle-même raconté ces dérives dans un témoignage accordé il y a quelques années à Olivier Delacroix, à retrouver dans le podcast "Dans les Yeux d’Olivier".

"Je faisais partie du groupe, je n’étais plus sa fille"

Dans ce long entretien, Magali Breux raconte que tout commence dans la forêt de Daix, tout près de Dijon, en 1996, lorsque sa mère dit voir une apparition de la Vierge. A partir de cette première vision, Éliane Deschamps organise chaque mois des pèlerinages avec des groupes de prière venus de toute la France. Peu à peu, elle forme autour d’elle une communauté de croyants qui vit sous ses ordres, qu'elle affirme recevoir directement de la Vierge. Fascinés, tous obéissent à ses commandements sans remettre en question la hiérarchie établie, selon Magali Breux.

Vous voulez écouter les autres épisodes du podcast "Dans les yeux d'Olivier"

>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsSpotifyGoogle podcastsDeezer, ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles