Le procès Charlie Hebdo suspendu jusqu'au 3 novembre pour cause de Covid-19

Cécile Ollivier avec Hugo Septier
·1 min de lecture
Croquis d'audience du procès Charlie, réalisé le  2 septembre 2020 au palais de justice de Paris - Benoit PEYRUCQ © 2019 AFP
Croquis d'audience du procès Charlie, réalisé le 2 septembre 2020 au palais de justice de Paris - Benoit PEYRUCQ © 2019 AFP

Le procès des attentats de janvier 2015 va prendre du retard. En raison du test positif de l'un des principaux accusés, Ali Riza Polat, les audiences sont suspendues jusqu'au 3 novembre prochain a-t-on appris de source judiciaire. L'ensemble des dix autres accusés devront également être dépistés dans les prochaines heures.

A ce propos, un mail envoyé par le président de la cour d'assises spéciale Régis de Jorna a été envoyé aux avocats constitués. On y apprend que les symptômes de l'accusé sont apparus mercredi passé et qu'au regard des prescriptions sanitaires", il nécessitait "une période d'isolement de sept jours."

"La reprise du procès sera fonction des résultats de ces tests (des autres accusés, ndlr) et de l'évolution de l'état de santé des personnes concernées", apprend-on également.

Article original publié sur BFMTV.com