Procès Brétigny : Guillaume Pepy exprime sa «très profonde compassion» envers les victimes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au quatrième jour du procès de la catastrophe de Brétigny , l'ex-patron de la SNCF Guillaume Pepy a exprimé jeudi sa "très profonde compassion et totale solidarité" envers les victimes en 2013 du déraillement du train, qui avait fait sept morts et plus de 400 blessés. "Personne ne prend le train pour avoir un accident, or cette catastrophe a fait de très nombreuses victimes et a eu des conséquences humaines absolument dramatiques", a dit Guillaume Pepy, dans un propos liminaire.

"Une violence qui ne s'efface pas"

Il est le premier témoin à être entendu par le tribunal d'Évry qui juge pendant huit semaines la Société nationale SNCF, SNCF Réseau et un cadre cheminot pour "homicides involontaires" et "blessures involontaires". Le 12 juillet 2013, un vendredi de départ en vacances, le retournement d'une éclisse en acier - sorte de grosse agrafe joignant deux rails consécutifs - a fait dérailler un train en gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne), en banlieue parisienne.

 

>> LIRE AUSSI - Catastrophe de Brétigny : le cheminot poursuivi «très ému» devant le tribunal

"Je sais, en plus, ayant été président de la SNCF pendant ces années-là, que ces accidents collectifs de transports crée une souffrance d'une violence particulière et une violence qui ne s'efface pas", a poursuivi Guillaume Pepy à la barre, s'exprimant avec calme et gravité, cheveux blancs et costume bleu foncé. Avant le début de procès, le tribunal comptabilisait près 184 parties civiles : des personnes ayant été bl...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles