Procès de Bernard Tapie : cette décision de la cour d'appel de Paris qui lui laisse un petit répit

·1 min de lecture

Le 10 mai dernier, Bernard Tapie faisait sa dernière apparition devant la justice. Déjà très affaibli par son cancer, l'homme d'affaires déplore désormais l'apparition d'autres tumeurs "sur la peau, les reins, l'abdomen, le cerveau, et d'autres un peu partout", comme l'avait révélé son fils cadet Laurent à Paris Match. Une nouvelle épreuve difficile à surmonter pour l'ancien patron de l'OM qui ne compte pas baisser les bras puisqu'il a entamé un nouveau traitement et subi une nouvelle opération. Mais alors que son état de santé ne cesse de se dégrader, le mari de Dominique a également dans ses pensées son procès dans le cadre de l'affaire de l'arbitrage sur la vente d'Adidas où il comparait devant la cour d'appel de Paris pour "escroquerie" et "détournement de fonds publics".

Le 25 mai dernier, Bernard Tapie était cependant dans l'incapacité de se rendre à la nouvelle audience de son procès. En raison de ses nouvelles tumeurs et des soins qu'il doit suivre, il avait demandé via ses avocats un report de sa nouvelle audience. Malheureusement, sa demande a été rejetée et le procès s'est poursuivi sans sa présence. Le 2 juin, le parquet général a finalement requis cinq ans de prison avec sursis et 300 000 euros d'amende. Mais Bernard Tapie va pouvoir un peu souffler. Comme le rapporte Le Parisien, la cour d'appel de Paris a mis sa décision en délibéré au 6 octobre prochain. Quelques mois de répit pour le mari de Dominique qui, on l'espère, ira mieux d'ici là.

Lire la suite sur le site de Voici

Emmanuel Macron : ce gros défaut que le chef de l'Etat assume complètement
365 jours : qui est Simone Susinna, l’acteur qui va enflammer le deuxième film ?
Meghan Markle : son père Thomas s'apprête à faire un grand déballage public
VIDEO "C'était affreux" : Benoît Poelvoorde hilarant en évoquant un grand moment de solitude aux César
N'oubliez pas les paroles : Geoffrey révèle pourquoi il a très mal vécu ses dernières semaines dans le jeu de Nagui