Procès de la Bac Nord de Marseille : 7 policiers relaxés, du sursis pour les 11 autres

·1 min de lecture

Sept des 18 policiers de la brigade anticriminalité des quartiers Nord de Marseille poursuivis pour des vols de drogue ou d'argent ont été relaxés et les 11 autres ont écopé de peines de deux mois à un an de prison avec sursis jeudi. "Le tribunal a pu constater d'importants et graves dysfonctionnements" au sein de ce service de police, a déclaré la présidente du tribunal correctionnel de Marseille en rendant son jugement.

Les prévenus, dont 15 sont toujours policiers, ont ensuite quitté le tribunal sous les applaudissements de nombreux de leurs collègues mais aussi du sénateur RN des Bouches-du-Rhône Stéphane Ravier.

Des peines bien inférieures aux réquisitions du parquet 

La peine la plus lourde -un an de prison avec sursis- a été infligée à Bruno Carrasco, l'un des trois chefs de groupe au sein de la Bac Nord à l'époque des faits, en 2012. Révoqué suite à cette affaire, comme deux autres prévenus, il est aujourd'hui employé au centre de visiosurveillance de la ville d'Aubagne, près de Marseille. Après avoir écrit un livre, "Sacrifié de la Bac Nord", il avait été recruté comme conseiller sur "Bac Nord", le film de Cédric Jimenez consacré à cette affaire qui doit sortir sur les écrans dans les semaines à venir.

Quatre des anciens collègues de Bruno Carrasco ont été condamnés à 2 mois de prison avec sursis, trois à trois mois de prison avec sursis, les trois derniers écopant respectivement de 4, 6 et 10 mois de prison avec sursis. 

Lundi, le parquet avait requis des peines beauc...


Lire la suite sur Europe1