Procès des attentats de janvier 2015 filmé : l’accès aux images sera autorisé après la fin du procès, "quand tous les appels auront été clos", explique un historien

franceinfo

"L'accès à ces archives, même restrictif, ne peut être fait que quand le procès est entièrement terminé, c’est-à-dire quand tous les appels ont été clos", a expliqué sur franceinfo jeudi 9 juillet Christian Delage, historien, réalisateur et directeur de l’Institut d’histoire du temps présent, alors que la justice vient d'autoriser la captation du procès des attentats de janvier 2015 qui débutera en septembre prochain. "C’est le président du tribunal qui décide ce qui est filmé pendant la durée du procès, c'est lui qui appuie sur le bouton qui déclenche la caméra", a précisé Christian Delage, commissaire de l’exposition "Filmer les procès, un enjeu social" qui se tiendra à partir du mois d’octobre 2020 aux Archives nationales à Paris.

franceinfo : A quoi cela sert-il de filmer un tel procès ?

Christian Delage : Certains procès sont considérés comme ayant un intérêt historique et donc peuvent être filmés à la demande, en général, des présidents des tribunaux concernés. Pour ce qui concerne le procès des attentats de janvier 2015, c'est un procès d'assises et donc seuls ceux qui peuvent être présents représentent la société française. Donc, étant donné l'impact de ce procès, le fait de le filmer va permettre à toute personne intéressée de voir ce qui s'est dit (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.