Procès des attentats du 13-Novembre: l'audience interrompue une demi-heure après le malaise de l'un des accusés

·1 min de lecture
Croquis d'audience montrant Salah Abdeslam le 8 septembre 2021 devant la cour d'assises spéciale, à l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015 - Benoit PEYRUCQ © 2019 AFP
Croquis d'audience montrant Salah Abdeslam le 8 septembre 2021 devant la cour d'assises spéciale, à l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015 - Benoit PEYRUCQ © 2019 AFP

Six ans après les faits, le procès historique des attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés, s'ouvrait mercredi midi au palais de justice de Paris.

Dans le courant de l'après-midi, l'audience a été suspendue pendant une trentaine de minutes car l'un des accusés, Farid Kharkhach, a fait un malaise dans le box des accusés, où il se trouve depuis le début de l'audience ce midi. Selon nos journalistes sur place, l'audience a repris vers 17h30.

Farid Kharkhach, âgé de 39 ans, est soupçonné d'avoir fourni des faux papiers à certains membres de la cellule jihadiste à l'origine des attentats du 13-Novembre.

Farid Kharkhach est "extrêmement fragilisé"

À la reprise d'audience, l’un de ses avocats a pris la parole pour dénoncer le fait que "son client a subi deux fouilles à nue", jugées "injustifiées" car "il n’a jamais été dangereux". L’avocat a aussi souligné le risque d’incidents de ce type au vue des conditions de détention. "Il est extrêmement fragilisé", a déclaré le conseil à propos de son client.

Le procès des attentats jihadistes du 13-Novembre, les plus meurtriers commis sur le territoire français, s'ouvre mercredi pour neuf mois devant la cour d'assises spéciale de Paris. Vingt accusés y sont poursuivis, dont Salah Abdeslam, le seul survivant des commandos qui ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés autour du Stade de France, sur des terrasses de bistrots parisiens et dans la salle de concert du Bataclan.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles