Procès des attentats du 13-Novembre: la défense prend la parole

Les plaidoiries de la défense débutent ce lundi 13 juin à la mi-journée au procès des attentats du 13-Novembre 2015. Les avocats des 14 accusés présents vont se succéder deux semaines durant pour défendre leurs clients et répondre aux réquisitoires du Parquet National antiterroriste.

Après l'accusation, parole à la défense. Au procès des attentats du 13-Novembre, les avocats de Salah Abdeslam et de ses treize coaccusés présents devant la cour d'assises spéciale de Paris commencent à plaider ce lundi et pour deux semaines.

L'audience reprend à 12H30. Elle s'était achevée vendredi après-midi avec les peines réclamées à l'encontre des vingt hommes jugés depuis neuf mois pour leur participation aux attentats qui ont fait 130 morts à Paris et à Saint-Denis.

« Une journée entière pour Mohamed Abrini »

Pour les avocats des quatorze accusés comparaissant devant la cour -six autres, dont cinq hauts cadres du groupe jihadiste État islamique présumés morts en Syrie, sont jugés en leur absence-, c'est l'heure de répondre aux arguments de l'accusation. Et la dernière chance de convaincre la cour.

Le Français de 32 ans, qui a soutenu avoir « renoncé » à actionner sa ceinture d'explosifs le soir du 13-Novembre, est le seul dans le box à être jugé comme co-auteur des attaques jihadistes qui ont « épouvanté » et « sidéré » la France. « Il a le sang de toutes les victimes sur ses mains », a dit le Pnat.

(et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles