Procès en appel de Francis Heaulme : la sœur du tueur multirécidiviste demande à la justice de trouver "le vrai coupable"

Ariane Griessel, franceinfo
Christine Heaulme était entendue par la cour dans le procès de son frère, jugé en appel pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz en 1986.

Depuis le début, il dit la même chose : "Montigny, c'est pas moi". Sauf que la parole du tueur en série Francis Heaulme est extrêmement particulière. Tout l'accuse dans cette affaire, ce double meurtre d'enfants commis à Montigny-lès-Metz en 1986, pour lequel Patrick Dills a été emprisonné, puis innocenté. Francis Heaulme, qu'on surnomme aussi "le routard du crime" est de retour devant la justice pour son procès en appel, après avoir été condamné à la perpétuité en première instance.

Mercredi 5 décembre, la cour s'est penchée sur la vie du tueur multirécidiviste : elle a notamment entendu la sœur de Francis Heaulme, 52 ans, entendue par visio-conférence. Elle prévient d'emblée qu'elle espère que ce sera "la dernière fois". "C'est long pour les familles, pour moi aussi", explique-t-elle.

Je sais que mon frère est innocent, beaucoup de monde a du mal à le croire. Je lui ai beaucoup parlé ces dernier mois, il m'a dit des choses avant, je le crois

Christine Heaulme

Sœur de Francis Heaulme

Un père très strict, une mère aimante

Christine Heaulme raconte leur enfance, un père très strict, dont elle a dû subir des attouchements, un homme qui humiliait son frère, le frappait. Et la mère, aimante, celle que Francis Heaulme décrit comme "une sainte", décédée d’un cancer en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi