Procès du 13 Novembre : Salah Abdeslam interrompt un enquêteur

·1 min de lecture
Salah Abdeslam encourt la prison à perpétuité pour son rôle dans les attentats terroristes du 13 novembre 2015.
Salah Abdeslam encourt la prison à perpétuité pour son rôle dans les attentats terroristes du 13 novembre 2015.

Salah Abdeslam, mutique depuis son arrestation en 2016, a retrouvé la parole depuis le début des attentats du 13 Novembre, mais ne cesse de perturber les débats, en hurlant depuis le box des accusés. Lundi 13 septembre, il a une fois de plus fait parler de lui en criant sans micro : « C?est quand qu?on aura la parole ? », alors que le président Jean-Louis Périès écoutait le premier témoignage d?un enquêteur des services français de l?antiterrorisme. « Monsieur Abdeslam, si vous continuez, vous allez sortir du box », le prévient, calmement mais fermement le président, devant s?y reprendre à plusieurs fois avant que le Franco-Marocain de 31 ans ne finisse par se taire.

L?enquêteur à la barre est un commissaire de police, « SDAT 99 », l?identification sous laquelle il dépose. Il est chargé de présenter l?enquête. Costume sombre, chemise rose, débit rapide, il s?exprime à la barre sous le couvert de l?anonymat mais sans masque.

Plus de 1 000 enquêteurs confrontés à des « scènes indicibles »

L?intervention intempestive de l?accusé, qui encourt la réclusion criminelle à perpétuité, n?a pas perturbé l?enquêteur. En détail, il décrit les « défis » d?une « enquête sans précédent » avec des « constatations simultanées sur huit scènes de crime », tout en procédant « à une collecte minutieuse de toutes les traces d?indices qui peuvent être microscopiques ». Plus de 1 000 enquêteurs ont été mis sur le pont et confrontés à des « scènes indicibles », précise le policier [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles