Procès du 13-Novembre : Salah Abdeslam revendique les attentats

"On a visé la France, des civils, mais il n'y avait rien de personnel" : glaçant l'audience, Salah Abdeslam a froidement justifié mercredi sa participation aux attentats du 13-novembre par l'intervention militaire française contre l'Etat islamique en Syrie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles