Procès du 13-Novembre : « Salah Abdeslam a-t-il voulu épargner des vies ou seulement sa vie ? »

·1 min de lecture
© AFP

La semaine dernière, au procès du 13-Novembre , Salah Abdeslam a présenté ses condoléances aux victimes. Philippe Duperron, le président de l’association 13Onze15 Fraternité-Vérité qui fait le récit des audiences chaque semaine pour le JDD, évoque un « moment d’humanité ». « Nous ne saurons jamais si c’est la vérité ou sa vérité , juge-t-il. A t il voulu épargner des vies ou a-t-il seulement voulu épargner sa vie ? » Et d’ajouter : « Je crois que Salah Abdeslam était sincère lorsqu’en fin d’audience, il présentait ses condoléances et ses excuses aux victimes comme il demandait pardon à ses complices. » Voici son récit de la semaine passée, dans lequel, avant d’évoquer la prise de parole de Salah Abdeslam, il revient sur les interrogatoires des accompagnateurs de l’accusé principal du procès - d'autres « moments d’humanité », note-t-il également.

« Au cours de cette dernière semaine d’interrogatoires des accusés, on devait entendre les accompagnateurs de Salah Abdeslam à son retour de Paris dans la nuit du 14 novembre après les attentats. Et c’est mercredi 13 que Salah Abdeslam devait être interrogé. S’en tiendrait-il à sa stratégie de droit au silence ou prendrait-il la parole pour cette dernière occasion qui lui était offerte, des paris avaient été pris parmi les avocats ?

Lire aussi - Philippe Duperron : « Un témoignage plus fort que le plus vigoureux des réquisitoires contre les accusés »

Je retiendrai de l’interrogatoire d’Ali Oulkadi, plus que les explications qu’il a ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles