Procès du 13-Novembre : les parties civiles opposent le "mépris" aux déclarations d'Abdeslam

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les survivants et les familles des victimes attendaient ce moment depuis six ans, dans un mélange d'impatience et d'appréhension à l'heure de revivre cette nuit du 13 novembre 2015. Mercredi, le procès des attentats terroristes de Paris en novembre 2015 s'est ouvert au palais de justice de la capitale. Et lors de cette première journée, Salah Abdeslam a provoqué l'assistance en dénonçant ses conditions d'incarcération et se réaffirmant "combattant de l'État islamique", ce qui blesse Dominique Kielemoes, mère de Victor Munoz, tué au café La Belle Équipe.

"Pas grand-chose à attendre" d'Abdeslam

Celle qui est également la vice-présidente de 13onze15, une association de victimes, s'est dit heurtée par les premiers mots de Salah Abdeslam devant la cour. "En tant que mère d'un jeune garçon de 24 ans assassiné à La Belle Équipe, Victor, évidemment que ça me fait mal", confie-t-elle à la sortie de l'audience.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

"En tant que vice-présidente d'association, car j'ai deux casquettes ici, on n'en attendait pas plus", poursuit-elle, plus froidement. "C'est un assassin et on aimerait qu'il reconnaisse son crime. Mais il ne le fera pas et on ne veut pas lui être redevable. Et puis, on a tellement de mépris pour lui que finalement, ça ne nous touche pas tant que ça." Pour Dominique Kielemoes, "il n'y a pas grand-chose à attendre" de Salah Abdeslam ni des treize autres accusés présents au palais de justic...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles