Procès du 13-Novembre : dans "l'horreur" de la tuerie du Bataclan

·1 min de lecture

Les constatations des scènes de crime des attentats du 13-Novembre ont continué vendredi avec notamment celles du Bataclan. Comme jeudi, l’enquêteur de la Brigade criminelle passé à la barre a parlé de scène de guerre, avec 90 morts par balles. Pour saisir l’horreur de cette soirée, un enregistrement audio du tout début de la tuerie a été diffusé. Ce sont 22 secondes qui durent "une éternité, mais c’est nécessaire pour montrer le coté brusque et la barbarie de l’instant", explique l’enquêteur après une longue inspiration, comme pour se donner du courage.

La bande démarre, le groupe Eagles of Death Metal joue un morceau, et très vite, des tirs en rafale se font entendre, forts, nourris. Il y a ensuite les cris de terreur et des guitares qui déraillent. Des parties civiles s’effondrent, d’autres se bouchent les oreilles.

 

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Un bilan "qui aurait pu être pire"

Une fois terminé, c’est la voix du policier qui prend la relève, qui se "glisse" dans la voix des terroristes, retranscrites à partir de cet audio qui dure en réalité 2h38 et 47 secondes. "Couche-toi ou je tire, lève-toi ou je te tue", joue l’enquêteur, comme au théâtre. "Vous vous en prendrez à votre gouvernement, l’heure de la vengeance à so...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles