Procès du 13-Novembre: les difficultés d'une famille de victime chilienne

·1 min de lecture

Mercredi 8 septembre s'ouvrira le procès des attentats du 13-Novembre à Paris. Un procès historique, car ces attaques sont les plus meurtrières jamais perpétrées en France. Parmi les victimes, des Français bien sûr, mais aussi des étrangers. Et avec la distance et la barrière de la langue, il a souvent été bien difficile pour les familles de ces derniers de s'informer, et même d'être présentes à ce procès. C'est le cas de la famille de Luis Felipe Zschoche, tué au Bataclan.

Avec notre correspondante à Santiago, Justine Fontaine

Jusqu'au dernier moment, la famille de Luis Felipe ne savait pas si elle allait pouvoir être présente à l'ouverture du procès. Sa sœur, Rosario Zschoche, et sa mère, Nancy Valle, ont appris très tard que les audiences allaient débuter, comme l'explique Rosario : « Les parents de ma belle-sœur, Cécile Misse, qui est morte, elle aussi, ont contacté ma mère il y a deux ou trois mois, pour lui dire que ça allait bientôt commencer. C'était donc extra-officiel : cela ne venait ni du consulat français ni du ministère chilien des Affaires étrangères. »

Peu d'informations

Depuis, elles ont obtenu un sauf-conduit pour entrer en France, mais tout n'est pas réglé, car elles ont aussi besoin d'un interprète, et elles souhaitent être reconnues comme parties civiles, ce qui n'est pas encore le cas.

Nancy est en train de déchiffrer des informations pratiques et des conseils rédigés par une association de victimes et transmis par la belle-famille de Luis Felipe : « Tout est en français. Je l'ai traduit du mieux que j'ai pu. Mais sans avocat, je ne comprends pas vraiment. On n'a pas beaucoup d'informations sur le procès, nous sommes tout juste en train de nous renseigner un peu plus. »

Elle a prévu de rester en France pendant tout le procès, qui pourrait durer jusqu'à juin 2022.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles