Procès du 13 novembre 2015: la haine et les victimes contestées

Au procès des attentats du 13 novembre 2015, les plaidoiries des avocats de parties civiles se poursuivent. Au 132ᵉ jour du procès, on a pu entendre l’avocat de l’association de victimes Life for Paris et la représentante de victimes « oubliées ». Compte rendu d’audience, Nathanaël Vittrant.

« Les avocats de parties civiles qui renversent le cours d’une audience, c’est comme les poissons volants, ça existe, mais ça n’est pas la majorité de l’espèce. » Me Jean-Marc Delas, paraphrasant Michel Audiard donne le ton. Il n’a pas renversé le cours du procès, mais proposé ses observations, fines et sans emphase excessive. « On a pu entendre dire que les parties civiles avaient pris beaucoup de place. Trop de place peut-être. Mais vous avez vu à cette barre très peu de grands blessés. Pour certains la douleur est tellement insoutenable qu’ils n’ont pas pu faire le déplacement. » Une manière de rappeler que la Cour n’a eu à entendre qu’une partie de la douleur des victimes.

À lire aussi Procès des attentats du 13-Novembre: les oubliés de l’assaut de Saint-Denis

À lire les compte-rendus d'audience du procès des attentats du 13-Novembre ici


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles