Problemos (France 2) : raclette, stéthoscope… Eric Judor revisite sa carrière via des objets cultes (VIDÉO)

·1 min de lecture

Il y a plus de vingt ans, Éric Judor se faisait connaître sur la scène comique, associé à Ramzy Bédia, rencontré en 1994 dans une boîte de nuit. Sous le nom de scène Éric & Ramzy, le duo creusait un sillon singulier, en poussant à son paroxysme l'humour absurde et régressif. Les compères signaient vite un contrat avec Fun Radio pour animer une tranche quotidienne. Puis à la faveur de l'esprit libertaire qui soufflait encore dans les couloirs de la chaîne Canal+, le binôme se retrouvait, aux côtés de Jamel Debbouze, à jouer en roue libre et en direct dans la série H (1998-2002). Le succès de la série a naturellement propulsé le binôme sur grand écran : La Tour Montparnasse infernale en 2001 (plus de 2 millions d'entrées), Les Dalton en 2004 (un échec critique et public, ce qu'il reconnait volontiers), mais aussi Double Zéro, Steak, de Quentin Dupieux, ou encore en 2008 Seuls Two, leur première réalisation commune, qui signait aussi la fin de leur duo. Après ce film, chacun est parti de son côté.

Depuis, Éric Judor a créé la série Platane, adorée des critiques pour son humour décapant mais peu connue du grand public malgré la pléiade de stars invitées (Vincent Cassel, Jean Dujardin, Monica Bellucci, Gilles Lellouche, Mathieu Amalric, Pierre Richard...). Récemment vu dans la comédie Problemos (qu'il a réalisé) et Les Nouvelles aventures d'Aladin dans le rôle du génie pas très futé, Éric Judor se trouvait à l'été 2018 à l'affiche de Roulez jeunesse, de Julien Guetta, dans un registre (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Gérard Depardieu : sa petite-fille Louise fête ses 20 ans, deux mois après le décès de sa mère Elise Ventre
Belle et Sebastien 2 (M6) : combien de chiens incarnent Belle dans le film ? (VIDEO)
Nathalie Baye nostalgique : elle partage un cliché "des heureux souvenirs" avec Johnny Hallyday, Laura Smet adore (PHOTO)
The Mask (France 2) : le film qui a révélé Jim Carrey est toujours aussi splendide !
La Reine des neiges 2 (Canal+) : pourquoi la suite surclasse l'original