"Le problème des violences policières n'a jamais été pris à bras-le-corps", dénonce un avocat spécialiste des libertés publiques

franceinfo

"Le problème des violences policières n'a jamais été pris à bras-le-corps", a déclaré lundi 8 juin sur franceinfo Patrice Spinosi, avocat de la Ligue des droits de l'homme, spécialiste des libertés publiques. "D'une façon générale le politique évite la difficulté de la gestion de la violence policière", estime l'avocat. "Il a peur d'aller à l'encontre de la police qui elle-même a été très malmenée. Il ne veut pas les stigmatiser". Maître Patrice Spinosi réclame une réaction rapide face aux bavures et des "procédures efficaces pour les sanctionner".

>> Violences policières : suivez notre direct.

Christophe Castaner s'exprimera lundi après-midi sur la déontologie de la police, un dossier qui avait été lancé après le mouvement des "gilets jaunes". La déontologie est l'enjeu essentiel aujourd'hui ?

C'est un des enjeux. Le problème hélas est beaucoup plus profond. Ce n'est pas simplement en essayant d'organiser mieux la déontologie au sein de la police qu'on va régler cette difficulté qui, en réalité, est ancienne dans notre démocratie, des violences policières et surtout des difficultés pour ceux qui les subissent à pouvoir obtenir réparation. Comme souvent quand il y a un coup de projecteur médiatique, comme c'est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi