Un probable référendum en Nouvelle-Calédonie avant la fin de l'année, rapporte Le Monde

·1 min de lecture
UN PROBABLE RÉFÉRENDUM EN NOUVELLE-CALÉDONIE AVANT LA FIN DE L'ANNÉE, RAPPORTE LE MONDE

PARIS (Reuters) - Les discussions menées à Paris par des représentants politiques loyalistes et indépendantistes calédoniens ont permis d'aboutir à un accord sur l'organisation d'un nouveau référendum sur l'indépendance du territoire français avant la fin de l'année, rapporte mardi Le Monde, évoquant la date du 12 décembre.

Les deux consultations publiques organisées jusqu'à présent sur la question, en 2018 et 2020, ont à chaque fois abouti sur un "non", mais l'écart s'est resserré l'an dernier, le vote indépendantiste ayant grimpé à plus de 46%.

D'après Le Monde, les discussions, dont les conclusions doivent être présentées mercredi en conseil des ministres par Sébastien Lecornu, le ministre des outre-mer, ont permis d'éclairer sur les conséquences du oui et du non à l'indépendance.

Quel que soit le résultat du référendum, écrit le journal, une période de transition de deux ans s'ensuivra.

La Nouvelle-Calédonie dispose d'une autonomie importante mais dépend largement de la France en ce qui concerne des sujets comme l'éducation et la défense.

L'accord de Nouméa conclu en 1998 permet la tenue d'un troisième référendum sur l'indépendance d'ici à 2022, à condition qu'un tiers des 54 membres du Congrès local se prononcent en ce sens.

(Jean Terzian)