La probabilité d’atteindre 1,5 °C de réchauffement augmente à vue d’œil

·1 min de lecture

Limiter le réchauffement climatique anthropique à 1,5 °C au-dessus des moyennes préindustrielles. C’est l’objectif de l’Accord de Paris sur le climat, adopté en 2015 et ratifié depuis par quasiment tous les États du monde. Mais, aujourd’hui, les experts de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) nous préviennent. Il y a 40 % de chances pour que la température moyenne mondiale atteigne déjà ce seuil pour au moins une des cinq années à venir.

En avril, le rapport annuel sur l’état du climat publié par l’OMM avait déjà conclu à une augmentation des températures de 1,2 °C en 2020. Son Global Annual to Decadal Climate Update for 2021-2025 confirme cette tendance. Au cours des cinq prochaines années, la hausse des températures devrait se situer entre 0,9 et 1,8 °C. Et les chances pour que l’une des cinq années à venir devienne la plus chaude jamais enregistrée sont de 90 %. Il reste cependant peu probable — les experts estiment cette probabilité à 10 % seulement — que la température moyenne mondiale atteigne le 1,5 °C fixé par l’Accord de Paris sur l’ensemble de la période.

« Ce ne sont pas que des statistiques, souligne le Secrétaire général de l’OMM, le professeur Petteri Taalas, dans un communiqué. L’augmentation des températures signifie plus de fonte des glaces, des niveaux de la mer plus élevés, plus de vagues de chaleur et la survenue d’autres événements météorologiques extrêmes avec des impacts plus importants sur la sécurité alimentaire, la santé, l’environnement et le développement durable. »

Ici, la distribution des températures moyennes — par rapport aux températures préindustrielles — prévues pour les cinq années à venir. Avec le repère des moyennes de réchauffement sur les dix années passées. © Met Office
Ici, la distribution des températures moyennes — par rapport aux températures préindustrielles — prévues pour les cinq années à venir. Avec le repère des moyennes de réchauffement sur les dix années passées. © Met Office

Limiter le réchauffement et s’y adapter

Les travaux publiés par l’OMM — s’appuyant sur les meilleurs experts mondiaux en la matière — montrent que nous nous approchons désormais inexorablement de l’objectif inférieur de l’Accord...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles