Pour les pro-Trump dans l'Arizona, l'élection n'est pas encore jouée

Julia BENARROUS
·3 min de lecture
Des partisans de Donald Trump à Phoenix, dans l'Arizona, le 7 novembre 2020

Pour les pro-Trump dans l'Arizona, l'élection n'est pas encore jouée

Des partisans de Donald Trump à Phoenix, dans l'Arizona, le 7 novembre 2020

Ils soutiendront Donald Trump "contre vents et marées" et pour eux, l'élection n'a pas encore été tranchée: des partisans du président américain sont sortis manifester samedi dans l'Arizona après que Joe Biden a été déclaré vainqueur de la présidentielle.

Devant le Capitole à Phoenix, près d'un millier de personnes se sont rassemblées au milieu d'une mer de drapeaux américains et de bannières barrées du nom Trump. Mot d'ordre: "Arrêtez le vol" de voix.

L'Arizona a été cette année particulièrement disputé. Deux médias américains ont jugé que cet Etat traditionnellement républicain avait été remporté par le démocrate Biden, mais d'autres préfèrent attendre.

Donna McCollum, 77 ans, dit son incrédulité face à l'annonce samedi matin par les médias que Joe Biden sera le prochain président. 

"Je pense que (ces résultats) sont très prématurés. C'est le collège électoral qui décide", affirme-t-elle en référence aux grands électeurs qui se réuniront en décembre pour désigner officiellement le ticket gagnant.

"Regardez tous ces gens, il n'y a pas moyen que Biden ait remporté l'Arizona!", poursuit-elle. "Ça n'a tout simplement pas encore été décidé, et il y a beaucoup de fraudes ici", assure-t-elle en demandant un recomptage.

Le président Trump n'a cessé de faire état d'irrégularités, sans preuves, et accuse les démocrates de vouloir lui "voler" l'élection.

Anthony Garnatz, 41 ans, à la tête d'une entreprise de télécoms, y croit.

Il affirme avoir été volontaire au département local des élections, et qu'il a vu des bulletins de vote "apparaître". 

"Si c'est en train d'arriver ici, dans le comté de Maricopa, ça arrive peut-être ailleurs", insiste-t-il.

Quoi qu'il arrive, il continuera, dit-il, d'être un fervent partisan du milliardaire républicain.

"Je suis un homme noir et (Trump) a fait tellement de choses pour la communauté noire que je vais continuer à soutenir ce gars, contre vents et marées. Et c'est pour ça que je suis ici aujourd'hui".

- "Aucune autorité" -

Plus tôt, dans la matinée, des partisans de Donald Trump s'étaient déjà réunis devant le département des élections du comté de Maricopa, à Phoenix.

Certains ne savaient pas encore que Joe Biden avait été déclaré président, d'autres l'avaient appris mais n'y croyaient pas.

"Les médias n'ont aucune autorité pour trancher une élection", martelait Lisa Horne, femme au foyer de 40 ans.

"L'élection se poursuit. Il n'y a pas encore de gagnant. Pas encore", a-t-elle lancé.

Shannon Morris, elle, veut que sa voix "soit entendue".

"Remporter des élections de manière pacifique et honnête, c'est comme ça qu'on fait en Amérique, mais ce n'est pas ce qui est en train de se passer ici", juge la quinquagénaire. 

"Je pense que Trump s'est battu pour notre pays, et je vais me battre pour lui. Pas de manière inappropriée, de manière pacifique, honnête", rassure-t-elle. Mais "il est inacceptable de gagner une élection par fraude".

jbn-iba/dax