Pro D 2 : cette fois, ça sent vraiment le roussi pour Massy

Franck Gineste
A li’mage de Geoffrey Sella, les joueurs de Massy sont accablés par cette nouvelle défaite qui les condamne sans doute à la descente en fin de saison.(Photo by Baptiste /Icon Sport)

En perdant (20-29) le choc de mal-classés contre Bourg-en-Bresse à domicile ce vendredi soir, le club essonnien a peut-être vu ses derniers espoirs de maintien s’envoler.


« C’est le match de tous les dangers ». François Guionnet ne cachait pas son inquiétude avant la rencontre cruciale pour l’avenir de son club. Le président de Massy avait raison de se faire du souci. En s’inclinant vendredi soir sur ses terres devant Bourg-en-Bresse, concurrent direct, le XV essonnien a vécu une terrible désillusion lourde de conséquences. A treize journées de la fin, la mission impossible devient quasi miraculeuse pour le Petit Poucet de la division (4 M€ de budget).

« Une saison de m… » pour Delage

Massy avait une occasion en or d’abandonner la dernière place à Colomiers, battu par Oyonnax, et surtout de revenir à quatre longueurs de son adversaire du soir, premier non-relégable avant la rencontre. Au lieu de cela, le club essonnien se retrouve à neuf longueurs de la zone de flottaison, voire douze si Aurillac s’impose dimanche devant Angoulême (le match a été reporté en raison du gel).

A la sortie du vestiaire, personne n’y croyait plus vraiment, ou seulement pour la forme. « C’est une saison de m… Tant que ce ne sera pas fini mathématiquement, on continuera à y croire, tente de relativiser le centre Baptiste Delage. Ce n’est pas dans la mentalité du groupe de lâcher. Si on avait dû lâcher, c’était après nos sept défaites d’affilée en début de saison. Mais la déception est énorme. On est une équipe à deux visages. Il y a des jours où on répond présent dans le jeu et la combativité et d’autres où on ne met pas un pied devant l’autre. On a été mauvais, on a perdu, on n’a pas à chercher d’excuses. »

Encore une commotion pour Desassis

On pouvait voir un mauvais signe dans la pénalité pourtant facile mais manquée par Graaff d’entrée (3e). L’essai plein de malice de Prier en supériorité numérique laissait penser le contraire (7e). Mais les Massicois ont rapidement perdu le fil, laissant (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Suivez tous les matchs du week-end en Ile-de-France
National : L’Entente muette face à Tours (0-0)
Ligue 2 : Vainqueur à Nancy (1-2), le Paris FC grimpe sur le podium
Ligue 2 : l’agent de Silas Wamangituka assure «qu’il finira la saison au Paris FC»
Jeep Elite : Nanterre et Levallois en ballottage