Les prix scientifiques de l’Institut de France ont été décernés

·2 min de lecture

Les Grands prix de l’Institut de France viennent d’être annoncés. Comme chaque année, les jurys composés de membres de l’Académie des sciences se sont réunis pour distinguer les scientifiques dont la carrière et les travaux ont été d’une importance conséquente pour la recherche.

Le lundi 17 mai 2021, et comme chaque printemps, ont été révélés les Grands prix de l’Institut de France, récompensant différentes personnalités pour leurs réalisations artistiques, culturelles, sociales ou scientifiques. La prestigieuse institution, qui héberge notamment l’Académie des sciences, attribue ainsi à des chercheurs du monde entier des fonds afin de poursuivre des projets qui "concourent à l’intérêt général et au bien commun". En partenariat avec différentes fondations qu’il abrite, l’Institut a cette année désigné sept scientifiques récipiendaires. Les prix seront remis lors d'une cérémonie le mercredi 2 juin. Retour sur les travaux de trois des lauréats.

Prix de la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux : Marianne Abi Fadel

Marianne Abi Fadel est doyenne de la faculté de pharmacie de l’Université Saint Joseph de Beyrouth. Chercheuse en biologie moléculaire, ses travaux ont permis d’identifier un gène impliqué dans l’hypercholestérolémie familiale. Cette découverte a permis le développement de traitements pour réguler le cholestérol et ainsi réduire l’impact cardiovasculaire de la maladie. Marianne Abi Fadel a par la suite continué d'étudier les facteurs génétiques dans les maladies du métabolisme lipidique. Durant la pandémie, elle s’est aussi engagée dans la recherche sur le SARS-Cov-2. La scientifique a également participé aux missions humanitaires de dépistage du Covid-19 au Liban. Un prix de 500.000 € lui a été décerné afin d’encourager la poursuite de ses actions.

Grand prix scientifique 2021 de la Fondation Simone et Cino Del Duca : Josselin Garnier

Professeur en mathématiques appliquées au Centre de mathématiques appliquées de l'École polytechnique, Josselin Garnier travaille à la modélisation de la propagation des ondes dans des milieux complexes. Les outils qu’il développe sont utiles pour procéder à de l’imagerie, notamment en utilisant le bruit ambiant comme signal porteur d’information. Il utilise pour cela à la fois les apports des proba[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles