Quel est le prix de la pollution sonore sur vos années de vie ?

·1 min de lecture
© Armend NIMANI / AFP

Il est ennemi numéro un : le bruit. Ou plutôt, la pollution sonore. Chaque année, elle pèse près de 150 milliards d'euro par an sur l'économie française. En tête des sources de pollution sonore les plus chères : le trafic routier, qui représente plus de la moitié du coût. Vient ensuite les bruits de voisinage, avec près de 18% de la facture.

134 millions d'euros, le coût des années de vie perdues

Dans le détail, le coût marchant est d'un peu plus de 21 milliards d'euros pour les hospitalisations, les arrêts maladies, la dépréciation de l'immobilier, par exemple. Tout le reste, soit plus de 134 milliards d'euros, c'est le coût du nombre d'années de vie perdues à cause du manque de sommeil, des maladies cardio-vasculaires, du diabète ou de la dépression aggravée par la pollution sonore.

>> LIRE AUSSI -L'étude de l'ADEME sur la pollution sonore en France

La réduction de la vitesse, une des solutions

"Une année de vie en bonne santé est évaluée à 132.000 euros. Après, on va multiplier les pertes de vie en bonne santé par cette valeur pour savoir combien de milliards d'euros sont perdus chaque année du fait du bruit", note Fanny Mietlicki, directrice de Bruitparif.

Parmi les mesures rentables pour lutter contre cette pollution sonore, l'ADEM note, notamment, la réduction de vitesse de 10 km/heure sur les voies rapides et l'amélioration de la qualité acoustique des bâtiments scolaires.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles