Prix Orange du Livre en Afrique : la Marocaine Loubna Serraj récompensée

·1 min de lecture
L’écrivaine marocaine Loubna Serraj remporte le 3e prix Orange du Livre en Afrique pour « Pourvu qu’il soit de bonne humeur  » (éd. La Croisée des chemins).
L’écrivaine marocaine Loubna Serraj remporte le 3e prix Orange du Livre en Afrique pour « Pourvu qu’il soit de bonne humeur » (éd. La Croisée des chemins).

La Marocaine Loubna Serraj a remporté mardi 29 juin, le prix Orange du Livre en Afrique pour son roman Pourvu qu?il soit de bonne humeur, qui évoque les violences conjugales dans le Maroc des années 1950 et de nos jours. Ce premier roman de cette éditrice et chroniqueuse est paru au Maroc en mars 2020 (Éditions La Croisée des chemins), et en France un an plus tard (Éditions Au diable Vauvert). Elle succède à Youssouf Amine Elalamy, récompensé en 2020 pour C?est beau, la guerre et à Djaïli Amadou Amal, lauréate en 2019 pour Munyal, les larmes de la patience, qui a reçu le Goncourt des lycéens, l?an dernier, sous le titre Les Impatientes. Le prix Orange du Livre en Afrique récompense un roman écrit en langue française par un écrivain africain et publié par une maison d?édition basée sur le continent africain.

À LIRE AUSSIDjaïli Amadou Amal : de Bamako à Paris, en passant par Yaoundé

Un premier roman sur un sujet brûlant d?actualité

Pourvu qu?il soit de bonne humeur, c?est l?histoire de deux femmes, celle de Maya et de sa petite-fille Lilya. Tout en évoquant les violences conjugales comme toile de fond, le roman explore la quête de liberté de deux femmes que tout sépare, mais que tout relie? à leur corps défendant. « L?auteure s?empare avec assurance et sensibilité d?un sujet, hélas, encore d?actualité : la violence conjugale. Sujet traité, ici, loin de tout manichéisme », a indiqué le jury dans un communiqué. « Cet ouvrage nous invite au voyage dans le passé à [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles