Le prix Médicis est attribué à la romancière Chloé Delaume pour "Le cœur synthétique"

franceinfo
·1 min de lecture

Le prix Médicis est attribué à la romancière Chloé Delaume, dans la catégorie roman français, pour Le cœur synthétique publié aux éditions Le Seuil, a appris vendredi 6 novembre France Inter. Dans sa première sélection, le jury du Prix Medicis avait retenu 15 roman français.

Le cœur synthétique, 28e roman de cette autrice de 47 ans, raconte avec une lucidité décapante la solitude d’une quadragénaire parisienne confrontée au célibat à la suite d’un divorce.

"C'est qu'il a tant vieilli, le coeur d'Adélaïde. Il accepte le réel, il sait se protéger. Il ne veut plus saigner, se préfère encore vide. Le coeur d'Adélaïde se voudrait embaumé", écrit la romancière de 47 ans.

Le prix Médicis du roman étranger revient à Antonio Munoz Molina pour Un promeneur solitaire dans la foule, traduit de l'espagnol par Isabelle Gugnon, publié aux édictions Le Seuil.

Cet Espagnol de 64 ans avait publié en 2018 cette déambulation dans les métropoles où il a vécu, Madrid, Lisbonne, Paris et New York, et où il réfléchit à la beauté du monde, celui des artistes, et à sa laideur, celui des capitalistes. "C'est une rêverie qui va nous permettre en ces temps de confinement de nous promener dans les villes et dans les rêves", a affirmé Marie Darrieussecq.

Le prix Médicis essai est décerné à l’écrivain norvégien Karl Ove (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi