Prix de l’électricité : « C’est un yo-yo dangereux »

·1 min de lecture
La centrale de Saint-Laurent-des-Eaux, dans le Loir-et-Cher. EDF vend 25 % de son électricité nucléaire à un tarif fixe aux fournisseurs alternatifs.
La centrale de Saint-Laurent-des-Eaux, dans le Loir-et-Cher. EDF vend 25 % de son électricité nucléaire à un tarif fixe aux fournisseurs alternatifs.

Depuis quelques semaines, les cours des matières premières, donc de l?énergie, s?envolent. La facture d?électricité des ménages va subir une hausse importante, au point que l?association UFC Que choisir met en garde contre un « risque d?explosion ». La facture, selon ses calculs, pourrait atteindre 1 700 euros en moyenne en 2022, contre 1 550 euros au début de l?année. Pour réduire la note, le gouvernement affirme « regarder toutes les options », dont un élargissement du dispositif qui offre aux opérateurs alternatifs comme CDiscount ou Plüm Energie de se fournir à un tarif fixe auprès d?EDF. Nicolas Goldberg, senior manager « Energy » au sein du cabinet de conseil Colombus Consulting, estime qu?il faut aller encore plus loin.

Le Point : Comment expliquer la hausse subite et importante des prix de l?énergie ?

Nicolas Goldberg : Comme pour les matières premières, qui connaissent une augmentation sévère de leurs cours, les prix de l?énergie s?envolent à cause de la reprise économique. Le gaz, les quotas de CO2, mais aussi l?uranium sont concernés, partout dans le monde. L?ensemble des matières premières a par ailleurs été l?objet de spéculation, ce qui a tiré les prix à la hausse.

Quel mécanisme est en ?uvre pour que la facture d?électricité des foyers français soit touchée ?

Les prix de gros sur les marchés sont fixés à partir des tarifs du dernier moyen de production d?énergie appelé, afin que lui aussi fasse un bénéfice. Si ce n?était pas le cas, il ne pourra [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles