Prix de l'énergie : Olivia Grégoire exclut le retour du « quoiqu'il en coûte » pour l’ensemble des entreprises

© Jeanne Accorsini/Sipa

Un retour du « quoiqu'il en coûte » n'est pas au programme du gouvernement. Réclamé par de nombreuses entreprises pour faire face à l'explosion des prix de l'énergie, cette mesure utilisée durant la pandémie pour soutenir les entreprises ne sera pas utilisée cette fois. Car cette mesure « serait irresponsable au niveau des finances publiques », a expliqué ce lundi, la ministre notamment chargée des PME, Olivia Grégoire , sur France 2. « Il faut qu'on fasse attention à aider ceux qui en ont le plus besoin, et ne pas aller saupoudrer des sous, qui sont les sous des Français », a-t-elle ajouté.

Des solutions seront trouvées au « cas par cas » pour les PME

Durant cet entretien, Olivia Grégoire a également donné des explications sur le dispositif de tarif garanti de l'électricité pour les TPE en 2023 annoncé vendredi par le gouvernement pour près de 600 000 de très petites entreprises.

L'ancienne députée a précisé que ce dispositif ne pouvait pas s'appliquer « dans la même ampleur » aux PME, pour lesquelles seront « plutôt » trouvées des solutions au « cas par cas ».

Lire aussi - Électricité et gaz : pourquoi la baisse des prix ne se répercute pas sur les consommateurs et les entreprises

Dans la foulée, des syndicats professionnels (entre autres la confédération des PME et l'Umih, syndicat patronal de l'hôtellerie-restauration) ont réclamé un élargissement de ce dispositif aux PME, pour qu'elles aussi ne paient pas plus de 280 euros le mégawattheure en moyenne cette année. « Il f...


Lire la suite sur LeJDD