Prix de l'énergie: l'Italie veut limiter l'air conditionné à 25°C dans les bâtiments publics

·1 min de lecture
Mario Draghi, président de la BCE. - Emmanuel Dunand - AFP
Mario Draghi, président de la BCE. - Emmanuel Dunand - AFP

En Italie, l'été sera chaud. Le gouvernement veut en effet limiter l'air conditionné à 25 degrés Celsius dans tous les bâtiments publics et les écoles à partir du 1er mai prochain, et ce jusqu'à mars 2023. En hiver, selon le décret, il ne sera pas possible de chauffer ces bâtiments à plus de 21 degrés Celsius.

Cette mesure est une conséquence directe de la hausse du prix de l'énergie causée par le conflit en Ukraine. Rome tente en effet depuis plusieurs semaines d'explorer les options pour limiter sa dépendance au gaz russe. Actuellement, 40% de ses imports proviennent de Moscou selon Reuters.

L'air conditionné ou la paix?

Plusieurs ministres étaient d'ailleurs en voyage récemment en Angola et au Congo pour signer des contrats et diversifier les fournisseurs de gaz du pays. En attendant que cela soit efficace, s'en prendre à l'air conditionné et au chauffage est l'une des solutions symboliques évoquées par le Premier ministre Mario Draghi.

Si ce dernier comprend qu'il s'agit d'un sacrifice pour la population, il demande aux concernés de faire la part des choses. "Est-ce que nous voulons la paix, ou nous voulons allumer l'air conditionné?", a-t-il résumé ironiquement. Le ministre de l'Administration publique a expliqué qu'environ 57% du coût énergétique d'un bâtiment public vient du contrôle de la température.

Il reste encore à déterminer comment seront surveillés les bâtiments. Des inspecteurs du travail pourraient être mis à contribution, alors que les amendes seront comprises entre 500 et 3000 euros. Reste à savoir si cela suffira à réduire la dépendance au gaz russe de manière conséquente dans les mois à venir.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles