Prix de l'énergie : l'aciérie Ascoval diminue de moitié sa production

Getty Images

L'aciérie française Ascoval va réduire de "50 % maximum" sa production d'acier d'octobre à décembre en raison de la flambée du coût de l'énergie, a annoncé jeudi 22 septembre la direction du groupe allemand Saarstahl, qui l'a acquise en 2021 et assure vouloir continuer à y investir. "Ascoval réduira sa production d'acier de 50 % maximum d'octobre à décembre 2022. Les coûts élevés de l'énergie obligent Ascoval à franchir cette étape", a indiqué Saarstahl à l'AFP, confirmant une information du Monde.

"Alors que d'autres ferment ou suspendent temporairement la production, nous agissons de manière responsable", souligne le groupe, qui emploie quelque 300 salariés à Saint-Saulve (Nord), un site tournant avec des fours électriques. En octobre, les fours seront éteints le lundi, puis en novembre et décembre, ils fonctionneront du mercredi au dimanche matin, selon Saarstahl. Les syndicats ont également "accepté le travail de nuit et les heures supplémentaires pour réduire les coûts".

"Comme les prix de l'électricité malheureusement sont indexés au gaz, aux tarifs actuels on ne peut pas se permettre de continuer à travailler, sinon on vend à perte", a déploré auprès de l'AFP le délégué syndical CGT Nacim Bardi, décrivant une "situation inédite". "Les Allemands voient loin, ils voient la transition écologique. Ils nous ont récupérés parce qu'on est un four électrique et ils mettent la main à la poche pour l'instant, mais pour combien de temps ?", s'est-il inquiété.

Il constate pour l'instant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rodolphe Belmer nommé à la tête de TF1
La startup américaine Boom présente le design définitif de son avion supersonique
CAC 40 : la Bourse s'inquiète de l'envolée des taux et des élections en Italie
737 MAX : accusé de tromperie envers ses investisseurs, Boeing passe de nouveau à la caisse
San Marina : l'enseigne de chaussures placée en redressement judiciaire