Prix de l'énergie : Bruno Le Maire veut "tempérer la logique de marché" en Europe

·1 min de lecture

Malgré le scepticisme d'autres États, la France veut toujours réformer le marché européen de l'électricité, a déclaré lundi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire dans un entretien à l'AFP. Il y défend la nécessité de "tempérer la logique de marché" pour le consommateur final. "Il y a une nécessité à agir pour protéger les consommateurs" d'une hausse des prix qui sera "durable", a souligné Bruno Le Maire, avant une réunion des ministres des Finances européens lundi et mardi.

La France propose trois mesures, dont la création d'un mécanisme de "stabilisateur automatique" du prix de l'électricité, qui "permette de transférer les gains" que peut faire un producteur lorsque le prix de l'énergie est élevé sur le marché vers le fournisseur qui les "répercute ensuite vers le consommateur, particulier ou entreprise".

De grosses variations "inacceptables"

Bruno Le Maire plaide également pour la mise en place de contrats de long terme bas carbone pour les entreprises, et l'obligation d'offrir aux consommateurs une offre à prix stable. "Aucun citoyen européen ne peut accepter d'avoir des variations de 20, 30, 35% de sa facture d'énergie. C'est tout simplement insupportable", a-t-il ajouté à son arrivée à Bruxelles, lundi après-midi. Le ministre français a souligné que ces propositions étaient soutenues par l'Espagne, la Grèce et la République tchèque.

Mais une majorité de pays restent réticents. "Je ne crois pas que cela résoudra le problème immédiat que nous avons", a estimé lundi le m...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles