Le prix Goncourt des lycéens 2021 remis à Clara Dupont-Monod pour "S'adapter"

·3 min de lecture
Clara Dupont-Monod dans
Clara Dupont-Monod dans

LIVRES - Une nouvelle fois distinguée. Après le Femina et le Landerneau des lecteurs en octobre, Clara Dupont-Monod a reçu ce jeudi 25 novembre le prix Goncourt des lycéens 2021 pour son livre S’adapter, paru aux éditions Stock. Elle succède à Djaïli Amadou Amal, lauréate l’an dernier pour son roman Les impatientes, paru aux éditions Emmanuelle Collas.

La journaliste et écrivaine, élue dès le premier tour de scrutin par les quelques 2000 élèves votants, l’a emporté face à quatre finalistes: Christine Angot, Le Voyage dans l’Est (Flammarion), Anne Berest, La carte postale (Grasset), Patrice Franceschi, S’il n’en reste qu’une (Grasset) et Lilia Hassaine, Soleil amer (Gallimard).

Dans S’adapter, fiction sortie le 25 août dernier, Clara Dupont-Monod y raconte l’histoire de la naissance d’un enfant handicapé, et du bouleversement qu’elle engendre dans la fratrie de la famille.

C’est l’histoire d’un enfant aux yeux noirs qui flottent, et s’échappent dans le vague, un enfant toujours allongé, aux joues douces et rebondies, aux jambes translucides et veinées de bleu, au filet de voix haut, aux pieds recourbés et au palais creux, un bébé éternel, un enfant inadapté qui trace une frontière invisible entre sa famille et les autres.

C’est l’histoire de sa place dans la maison cévenole où il naît, au milieu de la nature puissante et des montagnes protectrices ; de sa place dans la fratrie et dans les enfances bouleversées. Celle de l’aîné qui fusionne avec l’enfant, qui, joue contre joue, attentionné et presque siamois, s’y attache, s’y abandonne et s’y perd.

Celle de la cadette, en qui s’implante le dégoût et la colère, le rejet de l’enfant qui aspire la joie de ses parents et l’énergie de l’aîné. Celle du petit dernier qui vit dans l’ombre des fantômes familiaux tout en portant la renaissance d’un présent hors de la mémoire.

Acclamé par la critique

“Je suis vraiment très émue. C’est comme s’ils accueillaient un peu cette fratrie qui a dû s’adapter”, a réagi la principale intéressée après la remise du prix.

Acclamé par la critique lors de sa publication, S’adapter était également en lice pour le Goncourt, remporté par Mohamed Mbougar Sarr début novembre.

“Cent ans après, Clara Dupond-Monod réalise la prouesse de neutraliser son compatriote Gide et sa terrible imprécation: Familles, je vous hais”, avait notamment encensé l’écrivain Étienne de Montety dans les colonnes du Figaro littéraire début septembre.

“Son récit est insolite par son thème et son traitement. Il nous bouleverse parce qu’il décrit la famille comme un lieu de vie jamais stabilisé, toujours bancal et pourtant, grâce aux liens noués, solide: cet être blessé qui aurait pu être un explosif pour l’unité familiale en a été le ciment le plus fort”, avait-il ajouté.

L’autrice recevra son prix lors d’une cérémonie officielle organisée ce jeudi soir au ministère de l’Education nationale, en présence de Jean-Michel Blanquer.

À voir également sur Le HuffPost: Le Prix Goncourt 2020 via Zoom ne s’est pas déroulé sans encombre

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles