Prix du gaz et de l'électricité : les industries demandent aussi de l’aide

·1 min de lecture

Les ménages doivent-ils être les seuls à bénéficier du soutien du gouvernement face à la hausse des prix du gaz et de l'électricité ? Vendredi 1er octobre, les entreprises grosses consommatrices d'énergie ont réclamé des mesures face à l'envolée des cours, craignant des suspensions de production, au lendemain d'annonces du gouvernement pour aider les particuliers.

"La crise énergétique ne s’arrête pas aux portes des usines: depuis plusieurs jours, les signaux alarmants se multiplient", a déclaré dans un communiqué de Nicolas de Warren, président de l'Union des industries utilisatrices d'énergie (Uniden).

Cette dernière regroupe des industries gourmandes en électricité ou en gaz comme la sidérurgie, la chimie ou le papier.

"L'envolée des prix s’accélère, certaines usines voient arriver le mur à grande vitesse et n'auront d’autre choix, au mieux, que de suspendre leur production", souligne l'Uniden.

Au Royaume-Uni, certaines usines chimiques ont été contraintes à suspendre leur activité, dont le premier fournisseur de CO2 du pays.

BASF a aussi annoncé une réduction de sa production d’ammoniac dans son usine d'Anvers en raison de la récente hausse des prix du gaz naturel en Europe.

L'Uniden réclame "des réponses précises, urgentes et structurelles soient apportées à l’industrie".

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé "un bouclier tarifaire" jeudi 30 septembre pour les Français avec le blocage du tarif réglementé du gaz jusqu'en avril et la limitation de la hausse de l'électricité. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les trois quarts des aides à domicile ne sont pas satisfaites de leur salaire
Benoît Hamon quitte la vie politique mais conserve son indemnité de conseiller régional
L'île Maurice rouverte aux voyageurs internationaux, soulagement pour 100.000 familles qui "dépendent du tourisme pour vivre"
Un pharmacien vend un déambulateur pour un prix astronomique à une octogénaire
Fin du couvre-feu à La Réunion, les discothèques vont réouvrir

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles