Publicité

Prix du gaz en France en 2024 : ce que vous devez savoir

Dans les années d’après-guerre, l’État a procédé à la nationalisation de la filière du gaz et de l’électricité.

En 1946-47, deux entreprises publiques nationales ont été créées, EDF et GDF. Elles se sont vu confier le monopole de la production et de la distribution des deux sources d’énergie principales : l’électricité et le gaz.

Responsables de l’approvisionnement et de la gestion des réseaux de transport et de distribution, elles ont bénéficié de ce monopole jusqu’à ce que des dispositions européennes viennent instaurer l’ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie au début des années 1990.

Peu à peu, la France a été contrainte de libéraliser le secteur du gaz et de l’électricité.

En 1999, la législation française a été modifiée pour se mettre en conformité avec les directives européennes, et c’est ainsi que le monopole d’EDF a été supprimé, autorisant l’ouverture du marché national à des entreprises privées.

La fin du monopole de GDF a suivi en 2000, libéralisant le marché du gaz.

En 2004, la loi évolue et instaure une séparation entre :

Principale gestionnaire du réseau public de distribution de l’électricité en France, ENEDIS a en charge l’entretien du 1,4 million de kilomètres de lignes électriques du pays.

Cette séparation visait à mettre en place une concurrence équilibrée sur le marché de l’électricité.

En 2007, le gouvernement a transformé la société publique GDF en société anonyme, après l’avoir fusionnée avec SUEZ, l’un de ses concurrents du privé.

Nommée GDF-SUEZ, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Supermarchés : les produits qui vont voir leurs prix grimper… et ceux qui vont baisser
H&M : et si le fleuron du prêt-à-porter risquait à son tour de passer de mode ?
Galeries Lafayette, Jennyfer… de nouvelles fermetures de magasins de mode en 2024 ?
Amazon : record de livraisons en 2023 grâce aux robots
Mauvaise nouvelle : il y aura «encore une hausse» des prix, selon le PDG de Système U