Les prix du gaz explosent en Europe, la Russie souhaite réguler le marché

·1 min de lecture

Les prix du gaz grimpent sans relâche en Europe, mais la Russie - premier fournisseur du vieux continent - n'ouvre pas pour autant le robinet, afin de cimenter sa position de partenaire incontournable. De semaine en semaine, les records tombent, et avec l'hiver, les consommateurs vont devoir mettre la main au portefeuille.

En cause, un ensemble de facteurs: reprise économique mondiale, marché du gaz naturel liquéfié (GNL) tendu, niveaux des stockages européens bas, mais aussi des travaux et un incendie en août sur des infrastructures russes qui ont bridé l'offre. "Les prix en Europe ont déjà battu tous les records possibles. Et peut-être même que dans un futur proche ces records seront battus à leur tour", se réjouissait vendredi Alexeï Miller, patron de Gazprom.

Mercredi, les prix ont atteint 79,31 euros le mégawattheure, un plus haut historique sur le marché européen de référence (TTF), après avoir gagné près de 30% depuis le début de la semaine. Cerise sur le gâteau, selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, cette envolée européenne, n'aura aucun impact sur les prix à la consommation en Russie.

En somme, Moscou savoure son ascendant. Car la Russie se garde en plus d'utiliser ses capacités de livraisons supplémentaires via l'Ukraine, contribuant ainsi à la hausse des prix. Le message russe est clair : l'augmentation des exportations vers l'Europe passera par le gazoduc controversé Nord Stream 2 vers l'Allemagne, qui vient d'être achevé après un accord germano-américain (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sous-marins australiens : la Corée du Nord craint une course à l'armement nucléaire
Sous-marins australiens : Michel-Édouard Leclerc appelle à "passer de la vexation à l’offensive"
Isoler uniquement les élèves positifs ? Le Conseil scientifique et le gouvernement ne sont pas sur la même ligne
Cancer : l’OMS appelle à doubler les taxes sur l’alcool en Europe
Crise des sous-marins : la sénatrice centriste Nathalie Goulet demande une commission d'enquête

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles