Prix du carburant en Outre-mer : « Une remise à la pompe ne serait pas du luxe, mais un principe d’égalité »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Richard Bouhet/AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’est pourtant une annonce qui a de quoi réjouir les Français et, peut-être, soulager leur portemonnaie. Vendredi 22 juillet, le groupe TotalEnergies annonçait l’application d’une remise de 20 centimes d’euros par litre de carburant entre septembre et novembre, et de 10 centimes d’euros par litre jusqu’à décembre. La ristourne s’ajouterait donc à l’aide de 18 centimes d’euros mise en place par l’État et revalorisée à 30 centimes d’euros depuis ce mercredi. Sur Twitter, Elisabeth Borne, la Première ministre, a même salué la nouvelle, évoquant une « décision juste et nécessaire pour les Français ». Via un communiqué, l’entreprise promet une réduction des prix « dans toutes ses stations de France ». Pourtant, l’annonce n’a pas plu à l’ensemble du territoire. Du côté des Outre-mer, on s’agace, de peur d’être une nouvelle fois mis sur la touche.

Lire aussi - De nouvelles remises carburant promises par TotalEnergies jusqu'à la fin de l'année

« C’est la première question que je me suis posé : est-ce que cette mesure va être applicable chez moi ? », se demande Frédéric Maillot, député (Gauche démocrate et républicaine - Nupes) de la 6ème circonscription de la Réunion« J’ai demandé aux politiques et aux acteurs, les gérants de stations-services, mais tout le monde était dans le flou », note auprès du JDD l’élu, qui entend « porter la voix des Outre-mer » et a donc interpellé lundi, via un courrier le géant gazier et pétrolier ainsi que le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles