Les prix du carburant diminuent-ils vraiment les embouteillages ?

Les prix du carburant diminuent-ils vraiment les embouteillages ?

Les automobilistes franciliens qui nous lisent seront peut-être surpris d'apprendre que les bouchons en Ile de France sont en baisse. C'est un constat dressé par l'Institut Paris Région qui estime qu'en mars dernier, le trafic a diminué de 9% en région parisienne par rapport au mois de février. L'institut se base sur les données de trafic enregistrées par la Dirif (Direction des routes d'Île de France). Ainsi, le trafic observé en mars 2022 n'atteint que 85% du trafic observé en mars 2019. Précisons que cette baisse de trafic est observée sur tous les axes de la région parisienne, les grands axes régionaux, le périphérique et Paris intra-muros. Mais cette baisse est-elle vraiment imputable aux prix des carburants ?

Une période instable difficile à analyser

Cette baisse du trafic intervient au même moment que la forte inflation des prix du carburant. Il y aurait donc une corrélation entre la hausse du prix des carburants et la baisse des embouteillages. Il est certain que de nombreux automobilistes ont laissé de côté leur véhicule lorsque les prix du litre de diesel ou de sans plomb ont dépassé les deux euros. Mais plusieurs autres facteurs sont également à prendre en compte. Tout d'abord, rappelons que le mois de février a été particulièrement dense en terme de trafic sur les routes d'Ile de France. Il faisait suite à un mois de janvier très calme du fait de la vague Omicron de Covid-19. La forte fréquentation des routes franciliennes en février a peut-être faussé les chiffres.

Il faut également préciser que la démocratisation du covoiturage...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles