Le prix des céréales retombe après le retour de la Russie dans l’accord

La reprise des exportations de céréales ukrainiennes va s'effectuer dans les prochaines heures via le couloir humanitaire en mer Noire.  - Credit:ERDEM SAHIN / EPA / EFE
La reprise des exportations de céréales ukrainiennes va s'effectuer dans les prochaines heures via le couloir humanitaire en mer Noire. - Credit:ERDEM SAHIN / EPA / EFE

La Russie a annoncé mercredi reprendre sa participation à l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes après avoir reçu des « garanties écrites » de la part de l'Ukraine sur la démilitarisation du couloir utilisé pour leur transport. « La Russie considère que les garanties reçues jusqu'à présent semblent suffisantes et reprend la mise en œuvre de l'accord », a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram. Cette détente est favorable au marché des céréales.

Les cours mondiaux des céréales, qui s'étaient envolés en début de semaine, ont entamé un repli mercredi après l'annonce du retour de la Russie dans l'accord sur le corridor en mer Noire, malgré des doutes sur la tenue des engagements pris par Moscou. Après plusieurs jours de tensions, la Russie a dit avoir reçu des « garanties écrites » de la part de l'Ukraine sur la démilitarisation du couloir utilisé pour le transport de céréales et a ainsi accepté de revenir dans l'accord.

Vladimir Poutine « se réserve le droit de se retirer » à nouveau de l'accord

Quelques heures plus tard, Vladimir Poutine a toutefois affirmé dans une allocution diffusée en direct à la télévision russe que Moscou « se réserve le droit de se retirer de cet accord en cas de violation de ces garanties par l'Ukraine ». En dépit de ce sérieux bémol, le blé était retombé à 340,50 euros la tonne vers 13 h 30 GMT sur Euronext, en recul de 4,8 % par rapport à la clôture mardi. Le colza avait chuté de 2 % à 657 euros la tonne [...] Lire la suite