En privé, Mélenchon confie qu'il aurait pu laisser la place à Rousseau si elle avait emporté la primaire écologiste

·1 min de lecture

INFO BFMTV. Jean-Luc Mélenchon a déclaré en privé qu'il aurait pu laisser la place à Sandrine Rousseau si l'écologiste avait emporté la primaire et l'avait dépassé dans les sondages.

"En cas de victoire (à la primaire écologiste, NDLR), si elle m'était passée devant dans les sondages, je me serais rallié à elle", a déclaré Jean-Luc Mélenchon en privé à l'égard de Sandrine Rousseau, selon les informations récoltées par BFMTV.

Le député La France insoumise (LFI), sur les rangs en vue de l'élection présidentielle de 2022, avait appelé la candidate déçue à la primaire écologiste deux jours après sa défaite. 

"(Jean-Luc Mélenchon) espérait pouvoir faire entendre cette voix de la gauche plus largement, si deux candidatures la portaient. Ils auraient presque été majoritaires à gauche. Mais après sa défaite, il s'est dit inquiet de devenir 'cornerisé' sur ce segment et d'être tout seul à porter ces idées à gauche", a indiqué un témoin direct à BFMTV.

"On le croit sincère"

"Il a mis deux jours à se remettre (de la défaite de Sandrine Rousseau, NDLR)", selon un proche de cette dernière. Jean-Luc Mélenchon était-il sincère ou s'agissait-il d'une stratégie, lorsqu'il a déclaré qu'il aurait pu se désister sous certaines conditions en faveur de l'économiste qui se revendique de l'écoféminisme?

"On le croit sincère, il paraissait vraiment affecté", a indiqué une source proche de Sandrine Rousseau à BFMTV.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo : "On est encore très loin de l’élection, les gens regardent ça encore comme un show télévisé" :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles