Privé de G7 dans son golf, Trump attaque Obama et son contrat avec Netflix

INTERNATIONAL - Donald Trump a été une fois de plus piqué à vif. Le président américain a annoncé, samedi 19 octobre, qu’il renonçait à accueillir un sommet du G7 dans son golf de Doral à Miami. La Maison-Blanche avait annoncé, deux jours plus tôt, que ce site était “le meilleur endroit” parmi une douzaine de lieux envisagés.

Depuis, la présidence a subi de nombreuses critiques, relevant que cette décision violait une multitude de règles éthiques. Des élus démocrates y voient une preuve de “corruption”, accusant le président d’exploiter sa position à son propre bénéfice.

Des règles que le président Trump a réfutées en bloc. Profitant de cette occasion pour rappeler les contrats juteux de Barack Obama, l’un avec sa maison d’édition et l’autre avec Netflix, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Ce n’est pas la première fois que Trump utilise ces arguments contre son prédécesseur. En septembre dernier, après les conclusions du rapport Mueller, le président américain avait tweeté:

 ”(...) Regardez les contrats qu’Obama a passés avec son éditeur ou avec Netflix. (...) Ces enquêtes ne devraient pas prendre longtemps à aboutir!”

À voir également sur Le HuffPost:

LIRE AUSSI:

Le G7 dans un Golf Trump? Des élus démocrates tentent d'empêcher sa tenue

Le styliste Nicolas Ghesquière n'a pas apprécié de voir Trump chez Vuitton au Texas

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.