Privés de 40 % de leur public, les théâtres vont lever le rideau plus tôt

Les salles de théâtre ont été durement touchées par la crise sanitaire, depuis 2020.  - Credit:ADRIEN NOWAK / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Les salles de théâtre ont été durement touchées par la crise sanitaire, depuis 2020. - Credit:ADRIEN NOWAK / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les théâtres privés parisiens, qui ont vu leur fréquentation chuter de 40 % la saison dernière en raison de la crise sanitaire, vont lever le rideau plus tôt en soirée, dans l'espoir d'attirer à nouveau les spectateurs, annonce ce lundi 29 août Bertrand Thamin, président du Syndicat national du théâtre privé. « On a fini la saison (2021-2022) à moins 40 % et un peu plus que ça, parce qu'on s'est aperçus qu'il y a une vraie rupture dans la mentalité des gens », a indiqué le représentant, en marge d'une conférence de presse.

« De tout temps, c'était compliqué de faire venir les spectateurs au théâtre, c'était un combat, mais là, c'est un combat de haute lutte », a-t-il ajouté, citant entre autres le « malaise » lié à l'inflation. Il s'est voulu toutefois optimiste, estimant qu'il est encore trop tôt pour juger des réservations à quelques jours de la rentrée, et qu'après une coupure de deux années, « les gens ont envie de théâtre et de spectacle vivant et c'est ce qui est rassurant ».

Parmi les initiatives proposées par les théâtres, figure celle d'avancer l'heure des représentations. « À Paris, on lève le rideau trop tard, il y a pas mal de théâtres maintenant qui rapprochent le lever de rideau à 19-20 heures », indique-t-il. « On a constaté qu'on s'est complètement coupés de toute la clientèle de banlieue. Quand on lève le rideau à 21 heures et qu'on termine à 23 heures, les gens ne veulent pas se retrouver dans des trains » à cette heure, a-t-il ajouté, préc [...] Lire la suite